Luttre contre le CORONAVIRUS COVID-19. Le Groupe Afrique Peage Sensibilise les transporteurs poids lourds. Station d’allokoi (Côte d’Ivoire), le Jeudi 16 Avril 2020.

Luttre contre le CORONAVIRUS COVID-19. Le Groupe Afrique Peage Sensibilise les transporteurs poids lourds. Station d’allokoi (Côte d’Ivoire), le Jeudi 16 Avril 2020.

avril 16, 2020 0 Par admin

Face la pandémie du coronavirus qui sévit en Côte d’Ivoire depuis quelques semaines, faisant du pays l’épicentre de la pandémie en Afrique de l’Ouest, avec 654 cas enregistrés à la date du mercredi 15 avril 2020, le Groupe Afrique pesage, entreprise opérant dans le secteur du transport en Côte d’Ivoire, a décidé de jouer sa partition pour chasser ce virus hors des frontières de la Côte d’Ivoire. Dans cette veine, il a effectué une visite de sensibilisation ce jeudi 16 avril 2020 au site de pesage des camions poids lourds d’Abidjan-Allokoua.

Après avoir offert 25 millions au ministère des Infrastructures, et 20 millions au ministère de la Santé dans le cadre de la lutte contre le nouveau Coronavirus, cette-fois, le Groupe Afrique pesage, a décidé d’aller au contact des transporteurs poids lourds pour les sensibiliser et s’assurer du respect des mesures prises en mars dernier par le Conseil national de sécurité.

Premier site choisi, Allokoua. Situé à la périphérie de la ville d’Abidjan, la capitale ivoirienne, ce site de pesage des véhicules poids lourds reçoit en moyenne 700 camions par jour. Belle occasion pour cette structure chargée de la lutte contre la dégradation précoce des routes, à travers le contrôle du poids de charge des véhicules de type poids lourds, de porter le message de sensibilisation de lutte contre le Covid-19 et de distribuer des kits sanitaires aux transporteurs.

A la tête d’une délégation d’environ une vingtaine de personnes, Kouakou Clément, délégué Afrique pesage Côte d’Ivoire,  s’est résolu à mettre tout en œuvre  pour que le covid-19 ne transite pas par les camionneurs. Ce jeudi, il a de nouveau lancé un appel aux transporteurs afin que ceux-ci, respectent les mesures de préventions promulguées par les autorités sanitaires.  

« Nous allons distribuer au moins 5.000 kits. Chaque jour, sur le site d’Allokoua, il y a au moins 700 camions. Les camions circulent partout dans le pays. Les chauffeurs doivent être bien protégés.  L’idée pour bien combattre cette maladie, c’est d’avoir des gels de mains en petit format dans la poche de chaque personne de sorte à s’essuyer les mains chaque fois qu’elle est en contact avec un objet étranger. C’est pour cela que nous faisons cette action. C’est notre contribution. Comme le premier ministre l’a dit, le besoin pour combattre cette pandémie est de 1700 milliards de F Cfa. Nous avons offert 25 millions au ministère des Infrastructures, et 20 millions au ministère de la Santé. Notre participation est modique, mais si chacun apporte sa contribution, on pourra y arriver. C’est une façon de soutenir le pays et d’être solidaire avec nos frères camionneurs qui sont toujours sur les routes. Parce que, c’est grâce à eux que, l’économie tourne. Si ces derniers arrêtent de travailler, l’économie sera bloquée.», a martelé le délégué Afrique pesage Côte d’Ivoire. Non sans manquer d’indiquer que la pandémie du Covid-19, a de graves répercussions sur sa structure.

« Cette pandémie,  nous a coûté beaucoup d’argent. Certes, nous avons fait des dons, mais en même temps, il a fallu protéger aussi nos travailleurs. Dans cette veine, une provision de quatre mois de stocks a été constituée pour la sécurité du personnel. Ce qui fait qu’à ce jour, la société a dépensé environ 75 millions de F Cfa en un mois à cause de la pandémie.», a fait savoir Kouakou Clément.

Diaby Ibrahim, directeur général du Haut conseil du Patronat des entreprises de transport routier, s’est quant à lui, réjoui de cette initiative du Groupe Afrique pesage. Qui selon lui, vient à point nommé dans la lutte contre le nouveau coronavirus. « Nous saluons cette initiative en faveur des usagers de transport, particulièrement envers nos équipages (les conducteurs et les apprentis conducteurs dans les camions). Nous sommes heureux de savoir que notre partenaire de tous les jours soit engagé auprès des acteurs de transport pour lutter contre le coronavirus. C’est une initiative noble et qui est à saluer parce que toute action en ce moment qui vise à aider les populations à lutter contre cette pandémie est la bienvenue. Nous voulons saluer Afrique paysage pour cette action qui est extrêmement importante et qui vise à tout mettre en œuvre pour que la maladie ne s’insère pas dans le secteur du transport.», a dit directeur général du Haut conseil du Patronat des entreprises de transport routier. Tout en appelant au respect strict des mesures mises en œuvre par le gouvernement ivoirien, à savoir le lavage régulier des mains, la distanciation sociale, le port du masque. Il demeure en effet persuadé que, c’est à ce prix que la Côte d’Ivoire sortira de cette crise sanitaire la tête haute.

« Je lance un appel aux acteurs du secteur du transport, particulièrement à nos conducteurs,  équipages et usagers de transports pour le respect des consignes édictées per le Comité national de sécurité. Il faut se laver les mains avant d’embarquer dans les véhicules, garder les positions de distanciation dans les véhicules, bavarder moins dans les véhicules, porter les masques à l’intérieur des véhicules et faire tout, pour que la maladie ne puisse pas s’installer dans le véhicule lors du voyage. Ce sont des consignes importantes que chacun doit pouvoir s’approprier pour qu’au niveau de la Côte d’Ivoire, de la sous-région, nous puissions mettre hors d’état de nuire ce virus.», a invité Diaby Ibrahim, visiblement très en verve.

Faut-il, le rappeler, le Groupe Afrique pesage compte neuf (09) sites de pesage en Côte d’Ivoire dont trois (03) dans la zone d’Abidjan. Il est prévu dans les prochains jours, des campagnes de sensibilisations sur ces sites. Dans le même élan, cette structure procédera vendredi 17 avril 2020 à la désinfection de tous les camions stationnant sur le parking de l’OIC, situé dans la zone de Port-Bouët-Vridi.

Maxime KOUADIO